Dépistage et traitements

L’asthme se manifeste par des épisodes répétitifs de toux sèche, une oppression thoracique avec des sifflements et des difficultés à expirer de l’air. Ces symptômes doivent faire penser à l’asthme, dont la maladie n’est pas toujours révélée par des crises et pour laquelle certains malades ont tendance à minimiser les signes, qui sont trop souvent diagnostiqués tardivement et conduisent alors le malade aux portes des urgences.

Comment détecter la maladie asthmatique ?

Quatre signes doivent faire penser à une crise d’asthme :

1. une respiration sifflante,
2. une toux sèche,
3. un essoufflement ou une gêne respiratoire,
4. une sensation d’oppression thoracique ou d’étouffement.

Le traitement de l’asthme

Le traitement de l’asthme permet d’ouvrir les bronches en relâchant le muscle bronchique grâce à l’utilisation de bronchodilatateurs et de diminuer l’inflammation par les anti-inflammatoires (essentiellement corticoïdes). Il est indispensable de surcroît de traiter ou d’éviter tous les facteurs qui peuvent entraîner une crise d’asthme. Ces facteurs peuvent se retrouver dans votre environnement immédiat, à la maison ou au travail.

La plupart des médicaments qui soulagent l’asthme sont efficaces lorsqu’ils sont inhalés car alors le médicament atteint directement les bronches. Cette inhalation a ses avantages car :

• Le produit agit très rapidement : son action débute dès qu’il est fixé sur la paroi interne de la bronche. C’est le cas des bronchodilatateurs qui soulagent la crise d’asthme en quelques secondes.
• La dose efficace est faible comparée aux médicaments pris en comprimés et il sera donc mieux toléré.

 L’asthme a deux traitements possibles :

Le traitement de fond qui est celui que l’on prend tous les jours, même lorsque l’on se sent bien. Il calme l’inflammation des bronches, réduit le gonflement des parois des bronches et facilite la respiration. Il diminue le risque de développer une crise d’asthme. Il ne faut jamais arrêter de prendre son traitement sans en parler à son médecin traitant. Car le traitement de fond, comme son nom l’indique, est efficace à condition d’être pris régulièrement.

Le traitement de la crise est celui qui est pris au début ou pendant une crise d’asthme, par l’usage d’un bronchodilatateur. Il agit alors rapidement pour dilater les bronches et ouvrir un plus grand passage pour l’air. Le malade asthmatique doit toujours avoir son dispositif médical sur lui et ne pas l’oublier à la maison !

Comment mesurer sa capacité respiratoire?

Il est possible de demander à le faire chez son médecin traitant ou chez votre pharmacien, à l’aide d’un appareil d’automesure : le peak-flow ou débitmètre. Cet appareil permet une mesure du calibre des voies respiratoires, qui est un examen rapide, facile et indolore. La mesure vous permettra de détecter une aggravation de la maladie, de surveiller l’efficacité de votre traitement et de prévenir les crises.

Haut