Actualités

Découvrez les actions menées par la FFAAIR et les dernières actualités concernant les maladies respiratoires

Disparition de Daniel Cloix, président de Solid’Air 71

Daniel Cloix vient de nous quitter à l’âge de 64 ans, entouré des siens, au terme d’une longue bataille qu’il a mené à l’hôpital de Mâcon contre sa maladie, la BPCO. Depuis 2015, l’engagement de Daniel auprès des malades respiratoires était total. Atteint de BPCO a un stade avancé, il a rapidement su et compris que l’activité physique et sociale constituait un moteur essentiel pour les années qui lui restait à vivre et qu’il souhaitait remplir le mieux possible. Ce qu’il fit.

Il aura bouclé en novembre dernier son dernier Tour de France en vélo d'appartement ou en marchant, dans lequel 433 patients BPCO et handicap respiratoire se sont engagés à ses côtés pour réaliser 10 752 km au total.

Son association, Solid’Air 71, créée en décembre 2016, s’est de longue date mobilisée pour proposer des activités physiques adaptées aux personnes atteintes d’insuffisance respiratoire. En septembre dernier, il a encore pu participer, à Hurigny, à la virade de l’espoir pour Vaincre la Mucoviscidose. Après 18 mois d’interruption pour cause de pandémie, Daniel avait remis son association en selle pour faire réaliser à ses adhérents en vélo électrique un parcours de 26 km sur les routes mâconnaises. « Cette randonnée par des patients gravement malades fait la démonstration que l’activité physique est primordiale et possible quelles que soient nos pathologies. C’est un appel à tous les insuffisants respiratoires pour qu’ils continuent à sa battre et qu’ils ne renoncent jamais », a-t-il dit à l’issue de cette sortie.

Pendant la crise pandémique, il s’est rendu, avec des membres de son association, au Centre Hospitalier de Mâcon, pour rencontrer la directrice des soins et lui faire part de ses inquiétudes concernant le transfert du service de Pneumologie (R2). Il souhaitait s’enquérir de la stabilité des équipes soignantes et des bonnes conditions d’hospitalisation des patients respiratoires dans cette unité. Il avait également encouragé les malades respiratoires à s’engager à participer à des séances d’activités physiques adaptées par visioconférence pour ne pas rester inactifs et isolés.

Son engagement social est allé au-delà de la seule défense des malades respiratoires. Il était attentif au sort fait aux femmes, aux enfants souffrant de cancer, aux opprimés Ouïghours de Chine, se souciait de l’environnement, en particulier de la place des espaces verts dans la cité, du maintien de terrains de sports de quartier, participait à des rassemblements pour la justice climatique et ne ratait, bien sûr, aucun anniversaire de la Journée Mondiale de la BPCO.

C’est dans l’hôpital de Mâcon que Daniel s’est retrouvé en décembre dernier suite à un pneumothorax. « Cela fait 7 ans que je me bats contre la BPCO, l'emphysème et le cancer, ce n'est pas maintenant que je vais baisser les bras » disait-il alors. Sa situation s’est par la suite aggravée. Le 28 décembre, il a fêté son anniversaire au fond de son lit de douleur, d’où il nous a écrit ses souvenirs de quelques instants de bonheur, dont celui partagé sur la presqu’île de Giens où il put faire de la plongée avec son oxygène.

Il se savait condamné. « Je vais bientôt rejoindre les étoiles et le bon DieuC'est une question de jours.... voire d'heures. Je suis épuisé. Ils m'ont sauvé la vie 4 fois depuis 1 mois. Il n'y aura pas de 5ème fois. Il n'y a plus de solution thérapeutique », nous avait-il écrit en ce début d’année 2022. « Cela fait 7 ans que j'ai l'oxygène. Je considère que c'est 7 ans de Vie en plus. C'est beaucoup et j'ai pu avoir de bons moments avec Chantal, les enfants, les amis, l'association. »

A Chantal, son épouse, à ses enfants, amis et parents, nous adressons nos plus sincères condoléances. Que Daniel repose en paix.

Les obsèques auront lieu le 13 Janvier 2022, à 10 h, à l’église Notre Dame de la Paix, à Mâcon.

Sur son site Facebook, Daniel a écrit en guise d’épitaphe ces derniers mots :

« Ceux qui croyaient au ciel et ceux qui n'y croyaient pas ont été mes compagnons de combat pour un monde meilleur et rendre l'homme libre. »

Restez informés

Pour recevoir l'actualité sur la FFAAIR, ses associations ainsi que les maladies respiratoires.